Quel chauffage économique choisir ?

le chauffage economique

Les anciennes chaudières au fioul ou au gaz doivent être mises hors service pour rendre le chauffage de votre maison plus durable. La question est de savoir si vous devez opter pour le chauffage centralisé ou pour une pompe à chaleur. Si vous nous demandez, la réponse est simple : Vous devez choisir la solution la plus rentable. Dans la grande majorité des cas, la pompe à chaleur air/eau fait mordre la poussière au chauffage centralisé.

Mais comment décider quelle option est la plus économique ?

Fondamentalement, vous devez tenir compte de deux facteurs : la facture annuelle de chauffage et l’investissement initial. Nous avons examiné les deux ci-dessous, alors continuez à lire pour mieux comprendre pourquoi la pompe à chaleur est souvent la meilleure option.

La facture de chauffage

Afin de comparer les deux types de chauffage, nous devons considérer une maison ayant la même consommation de chaleur. Une famille moyenne de quatre personnes vit dans un logement de 130 m2 datant des années 1960-70 qui consomme environ 18 100 kWh de chaleur. Pour que notre comparaison soit significative, nous partons donc de cette consommation de chaleur.

Pour voir les économies, il faut aussi connaître la consommation actuelle. L’un des plus grand fabricant de chauffage estime que la chaudière à gaz produit environ 10,5 kWh/m3 de gaz, et donc que 1 716 m3/an servent à couvrir les besoins en chauffage de la maison. Nous estimons le prix du gaz à 0,0880€/kWh , ce qui donne une facture de gaz avoisinant les 1700€/an.

Bien que les prix du gaz et de l’électricité aient augmenté récemment, nous avons utilisé les prix qui ont prévalu pendant la majeure partie de l’année 2021 pour établir la comparaison. En effet, la mise à jour annuelle du prix du chauffage centralisé n’interviendra pas avant la fin de l’année 2021.

Pompe à chaleur air/eau

La facture de chauffage avec une pompe à chaleur air/eau est extrêmement faible par rapport au chauffage avec des chaudières au fioul ou au gaz. En effet, le système produit prudemment environ 3,15 kWh de chaleur pour chaque kWh d’électricité qu’il consomme, et la taxe sur l’électricité disparaît pratiquement sur la consommation d’électricité de la pompe à chaleur.

Étant donné que la famille moyenne consomme déjà plus de 4 000 kWh par an en électricité domestique, le prix hors taxe de l’électricité de 0.1374€/kWh est utilisé pour calculer la future facture de chauffage. Toutefois, le prix de l’électricité varie selon l’endroit où vous vivez dans le pays, car le coût pour votre compagnie d’électricité n’est pas le même.

Conclusion : Le chauffage centralisé n’est jamais rentabilisé

Le moyen le plus rapide d’avoir une vue d’ensemble est de regarder le temps de retour sur investissement de l’installation. Vous pouvez le trouver en faisant ce calcul :

Investissement initial / (consommation actuelle – consommation future) = temps de rentabilisation.

Comme nous ne pouvons pas prédire l’avenir, nous supposons que les prix de consommation actuels se maintiendront pendant toute la durée de vie de votre pompe à chaleur (mais selon toute vraisemblance, le gaz ne fera que devenir plus cher). Vous vous en doutez donc, dans le cas d’un chauffage centralisé l’économie sur la consommation annuelle est si faible qu’il est totalement impossible pour une famille de rembourser l’investissement.

En vue de l’augmentation des prix, celui de l’électricité reste grandement inferieur à celui du gaz